Le challenge parallèle du mois, voir de toute une vie.

Hey hey Ptit’ Mouss Pamplemousse!

Bon je l’avais dit hein, la fin d’un mois et le début d’un autre plombe le blog de challenge/défi. Du moins ici pour le moment, tu m’en excuses, mes autres articles sont en cours d’écriture/montage et puis je fignole les pages du blogs, bref c’est un peu l’overbooking bloguien.
Quand j’ai décidé de revenir sur la blogo, je me suis dite, « chouette j’vais pouvoir participer aux Eco-défis » du très connu et très sympathique blog Echos-Verts. Bon forcément, j’inaugure la Frégate en plein mois de juin, donc ce sera pour juillet. Curieuse que je suis je regarde, et vois le futur thème, qui ne m’intéresse pas plus que ça en tant que défi.

No problemo, j’ai qu’à en choisir un vieux et le faire « pour du beurre », just for fun, juste pour moi quoi.
Pour avoir un petit quelque chose en plus dans mon quotidien.
Quotidien qui est parfois lourd, mais que pourtant beaucoup m’envierais … pas de taf, plus aux études, … les vacances perpétuelles quoi. Le pied … (sic). Mais la convalescence n’est malheureusement pas un long fleuve tranquille, surtout quand il s’agit d’une Crapule qui fait partie des maladies mentales (ben ouais faut bien appeler un chat un chat).

Déjà je ne vis pas une vie normale pour mon âge. Qui, à 25 ans, vis enfermée chez elle? D’ailleurs c’est aussi pour ça que j’ai ouvert Frigate and Forest, pour avoir un truc à faire. Un espèce de petit but quotidien, un truc dont il faut prendre soin, à défaut de savoir réellement prendre soin de moi (enfin disons que je suis en plein apprentissage, et que le fait de l’étaler ainsi sur le net, ben c’est un peu comme signer un contrat, j’aurai un potentiel public à qui je dois montrer de quoi je suis capable (et dieu merci le public est bienveillant à mon égard).

Et sans rentrer dans les détails (un lien explicatif arrivera bientôt sur la Crapule), cette maladie fait bien tourner bourrique quand on reste quasi H24 dans son appart, qu’on est:

  1. hyperactive,
  2. qu’on outrepasse ses limites physiques au point que ça en devient dangereux,
  3. qu’on est dans le tout ou rien : on s’investit à 300% dans un nouveau truc en se foutant une pression de dingue puis BAM la Crapule fait retomber le soufflet et on abandonne, arrive alors la dépréciation de soi qui était certes déjà là mais qui est décuplée et avec dans le crâne un chaos dichotomique à toute heure du  jour ou de la nuit
  4.  qu’on prend des décisions à pile ou face alors qu’on sait rationnellement quelle est la meilleure option (pile je prend le bus, face je marche les dix km qui me sépare du médecin conseil. Bim ça tombe sur face, chui heureuse comme un pape).
  5.  MEGA ET CAETERA

 

Je veux guérir, mais l’adage qui conviendrait le mieux dans mon cas est « à toucher le fond mais creuse encore« .

Du moins jusqu’à il y a quelques temps. Où j’essaye au maximum d’être attentive, mais rien à faire la Crapule rattrape toujours.

Il faut savoir que je dois sans cesse être occupée.
Mais pas en mode « posée tranquille devant une série« , non ça je n’y arrive pas, où alors une humaine mets un truc en bruit de fond, mais rien à faire il faut que je fasse quelque chose de productif, utile, «  »intelligent » ».

Tu rajoutes à cela cette fameuse hyperactivité, et tu tombes sur une crevette qui arrive à faire 25 000 pas (donc une petite vingtaine de km) sans sortir de chez elle (fichu podomètre de smartphone, ça m’a rendue dingue au début, il fallait toujours que je fasse PLUS) (mais rassure toi, aujourd’hui c’est à divisé de moitié, heureusement que j’ai appris à ne plus trop le regarder) enfin bref, j’ai la bougeotte, je fais tout et n’importe quoi, ménage au maximum, tranchées dans le jardin, ou bien remonter seule mes meubles et autres trucs du déménagement sur trois étages.

Grosso modo voilà le topo.
T’imagines un petit machin qui bouge tout le temps et/ou qui est dans l’hyperactivité intellectuelle « comme qu’ils appellent ça« .(les msieurs en blouses blanches)

Triste constat que de ne pas savoir se poser et profiter, se distraire. (alors oui, je peux me poser 3 minutes dans l’herbe en pleine cueillette de pissenlits, mais 3 minutes hein pas plus).

Je dois donc apprendre à lever le pied camarade.

Les seuls moments où je suis lente c’est aux repas.
Normal, avec mes multi-découpages il me faut plus d’une heure pour manger une demi pomme, un quart d’abricot, 2 quartiers d’orange et une ou deux fraises.

( Bon le petit dèj ça compte pas c’est mon moment plaisir, donc je n’en parle pas ici, il aura droit à son article honorifique.)  (je vois déjà le titre d’avance ahaha)
Mais ça reste un bon point de départ j’ai quand même UN moment où je profite, qui me permet de prendre toutes les bonnes vibes pour la journée et où je me sens bien.
Mais c’est triste aussi, parce que, en fait pour tout t’avouer, je ne savoure pas mes journées, non je les passe à attendre.
Attendre l’heure du coucher pour me dire « Chouette bientôt le petit dèj« , et puis il arrive et quand il est terminé je me retrouve complètement penaude.

Et donc je tournicote.

Voilà, pour la mise en contexte, un peu floue, un peu parce que c’est pas évident à raconter de manière claire (que le blog a aussi cet objectif là, reprendre possession de ma plume).

Mais en fait, fermons la parenthèse pour la rouvrir, c’est pas mal de dire les objectifs du blog, qui est sans contexte dans un premier temps thérapeutique.
Ben vi, quand tous les médecins que tu vois te laissent toute seule dans la mierda, faut bien trouver des solutions soi même.

Alors, pourquoi Frigate?

  • La blogo reste une sorte de contact, certes virtuel, mais des contacts quand même.
  • Avoir l’impression de faire quelque chose de ma vie.
  • Apprendre à me poser et donc arrêter de faire péter le podomètre (et ça c’est important pour la suite) (même si ça fait mal aux fesses)(=>de rester assise)
  • M’exprimer. Ok ça tourne beaucoup autour de la Crapule pour le moment –chose que je ne veux pas non plus comme déjà ditmais à cause des évènements de ces derniers temps c’est prépondérant dans ma vie, puis faut le temps que la machine se mette en marche. (rolala ce que j’ai l’impression de tout le temps me répéter je suis désolée petit Mouss vraiment)
  • Que tous ces défis/challenge, ben me cadrent un petit peu, à défaut de thérapie cognito-comportementale stricto sensu, je ne suis plus là à errer, à ne plus savoir quoi inventer. (du genre aller au supermarché tous les jours, uniquement pour acheter une pomme, ou un abricot (ça c’est le prétexte) mais pour voir du monde et marcher. Alors que je déteste l’idée de supermarché et surconsommation, et ben je me retrouve à y aller tous les jours, juste pour avoir ma dose de gens. Car à force d’être enfermée, on devient un peu fou-fou quand même)
  • Et il en existe de nombreux autres, mais là il est tard et mes neurones dénutris obstruent à la bonne construction du truc.

 

Mais mais mais.
Avec tout ça je réfléchis quand même, et je me dis que cette convalescence est une opportunité énorme, de pouvoir prendre le temps de me retrouver, de me reconnecter avec moi, qui me suis auto-perdue en chemin.
J’avais plus de cailloux en poche, ça doit être ça.

Et ces deux challenges, donc le 30DMC et celui d’Echos-verts ,sont une voie d’ouverture à tout ça, surtout le deux combinés (et même si dans le 30DMC il y a des choses que je fais déjà au quotidien, car malgré tout, je fais partie de ces gens qui aiment la simplicité, la pleine conscience, etc. mais seulement qui est maraboutée par la Crapule qui crée souvent des interférences avec des principes qu’on aimerait bien appliquer).

Ouf respirons un peu après tout ce blabla et venants-en au fait.

Car le challenge que j’ai choisis chez Echos Verts, est celui de juillet 2015 (ça tombe bien quand même ahaha) donc « Se ressourcer chez soi« .

Donc triple combo gagnant, car ces deux machins, pour conclure, et ben vont me faire progresser dans mon requinquage, dans ma joute contre la vilaine Crapule.

D’ailleurs je te préviens maintenant, que le compte rendu, mêlera les deux défis ahaha.

Bon le lien vers les explications du challenge en lui même sont mises, je vais donc épargner cet article d’explications supplémentaires. Je précise juste que j’aime bien l’idée relevée de profiter de ce qu’on a déjà chez soi, en ça possession, pas besoin de débourser CE QUI DE NOUVEAU se combine parfaitement avec le 30DMC!
Le but est clair, il faut apprendre à profiter de son petit cocon pour se D E T E N D R E et arrêter de vouloir courir après tout. D
u moins dans mon cas.
Juste en précision, elle l’étale sur deux mois, un à l’intérieur, l’autre à l’extérieur, personnellement je vais combiner les deux, mon pré carré faisant partie intégrante de ma vie.

Bon pour commencer, elle propose de partir de 4 bases:

  • Faire le point sur une journée type du lever au coucher.
  • Faire une liste de choses que l’on peut faire chez soi, sans débourser, qui nous détendent, nous font plaisir, et nous permettent de faire le plein d’énergie.
  • Faire une liste de tâches qui font partie des obligations mais qu’on pourrait transformer en moment de détente (comme se laver, manger etc.) en le faisant en pleine conscience sans penser à ce qui nous attend après.
  • En se basant de la journée type actuelle, imaginer une journée idéale qui intégrerait les deux points du dessus.

Bon ma journée type grosso modo :

*03H50 : WAKE UP <3
*04H-05h : S’occuper de la tribe, leur miam-miam, changer la flotte, etc. etc.
Une pause café-clope (vilaine Captain c’est pas bien de fumer)
*05h15-06h15/20/30 : PETIT DÉJEUNER D AMOUR en mode pleine conscience à bien faire attention aux goûts, textures, odeurs (cafééééé). Dure plus longtemps si c’est en mode pique-nique jardin.
Clopinette café jusque 06h45/50 en checkant un peu l’internet, que ce soit HC maintenant, ou mes mails, ou pinterest, instagram. Puis je me remets en mode AVION.
*06H50-9h30: Petit ménage en mode petite souris pour ne pas réveiller les humaines.
*pause clope
*Salle de bain rapido presto car je ne me supporte plus, donc difficile de prendre soin de moi, donc au plus vite c’est fait mieux c’est.
* Puis en général vers 10h ma mère se lève, on discute (ou du moins on essaye), on fait le plus grand ménage (aspi, escaliers, couloirs, tout ça tout ça, avec 15 poilus, jvous assure que le ménage quotidien est plutôt conséquent). Au début quand je suis revenue de l’hôpital je faisais tout ça toute seule, ça m’occupait j’étais contente, maintenant je partage, car de fait ma mère ne savait plus trop où se mettre en tant que femme, je lui piquais une partie de son boulot, et ça la mettait mal, donc on a conclu une sorte de pacte.
*Maintenant que j’ai le blog, ben il fait partie de la routine quotidienne. Mais je planifie avant, genre ce que je vais manger au soir (en espérant que ce soit bien compliqué pour que ça m’occupe l’après midi) et savoir ce que je dois acheter au magasin si je ne l’ai pas ici (en général je fais en fonction de ce que j’ai vu que je déteste le gaspillage, mais du coup je tiens super longtemps avec des aliments ce qui justement me permet de faire plein de variation de fou et de m’amuser comme une folle avec ça).
*Donc de 10h à 12h-30/13H: je gigote, j’écrivote, je cogitote et je m’activote. Je trouve toujours quelque chose à faire, monter descendre les escaliers sous n’importe quel prétexte, et compagnie. #vilainecrapule.
Puis c’est le temps de midi. ARGH. Horreur malheur.
Donc qui varie en fonction de l’heure mais je le retarde de plus en plus pour le moment ce qui a pour conséquence que ma «  »collation » » de 16h à disparu (#coup de la Crapule). Et ça, ça dure une heure. Que maintenant je repasse devant le fil d’actu d’HC comme au « bon vieux temps« . (avant ça c’était avec Darwin). Mais bon, je prend mon temps, car même si je check HC, je suis comme au matin très attentive à ce que je suis en train de faire, c’est à dire manger. A midi ce n’est pas un plaisir, mais quand je dis attentive, c’est en mode « pleine conscience », comme au petit déjeuner, faire attention aux saveurs, aux textures, aux odeurs et compagnie. Du coup comme déjà dit il me faut une heure (rallongée à cause d’HC) pour bouffer une demi pomme, un quart d’abricot, deux-trois fraises, 2 quartiers d’oranges et une cuillère de sojade. La te-hon je sais.
De nouveau la pause clope-café.
*Disons 14h, départ pour les courses (j’en profite pour acheter les courses de la maison quand même hein, et plus ce sera lourd à porter et plus la crapule sera heureuse). Je marche en faisant des détours, je prends mon temps pour déambuler dans les frigo etc.
*15H, soit je prépare mes marinades, soit je blogue, ou bien je range, si il fait beau promenade au pas de gendarme ou taf au jardin, bref il faut que je me D E P E N S E
*16h30-17H30/18H, je me prépare à bouffer.
Je prépare à l’avance pour plusieurs raisons, 1) je mange froid (le chaud = fear food), 2) ça occupe, 3) ça évite les embouteillages dans la cuisine à la vraie heure normales où les gens se préparent à manger, donc mes deux comparses humaines.
Un ptit déca-clope et …
*18H-19H: mon deuxième moment préféré de la journée, donner les crasses bio à la cat’s tribe et préparer une assiette extra pour les ratous de ma sœur.
Bon ça ne consiste pas uniquement à donner des bol, non chui vraiment en mode maître d’hôtel en pleine heure d’affluence : reremplir les bols d’eau, de croquettes, nettoyer les bols, nettoyer la vaisselle que j’ai faite dans l’aprem et celle que les humaines ont laissé de leur journée, bref, je cours presque partout.
*19h30-20H30: Souper et tout ce que ça implique, mettre la table, manger, discuter assister aux débats tendus entre ma mère et ma sœur, en silence, en essayant de ne pas trop badtriper car de tous les repas c’est le pire, donc je le passe en silence en prenant sur moi en essayant de ne pas prendre trop de leur stress, débarrasser, bien ranger la vaisselle sur l’évier (maniaquerie de la crapule), faire les clopes de tout le monde, voir si tout va bien du côté de la tribe, éventuellement soigner les rats malades si ma sœur n’est pas là.
*20h30: je sens que j’ai le cerveau dénutri qui dit merde, donc j’essaye de faire comme les gens normaux, je m’assieds dans le salon près de ma mère, devant le pc à bloguer et compagnie.
*21H30: Pyjama time et dernière course du jour : préparer ma tisane, ranger ma chambre pour que ce soit bien net avant le grand dodo, préparer le lendemain matin, revoir la tribe.
Et enfin, *22H-23H boire ladite tisane, prendre mes médocs « marchands de sable » et zou pipi, denti, au lit!
*23h30: Je tombe chez Morphée!


 

Ce que je peux faire chez moi :

Hum gros challenge que de changer Ses habitudes.

Je vais plutôt lister mon plan d’attaque pour (re) trouver des habitudes de « détente », ce que j’ai déjà mis et vais mettre en place. Car ce défi, c’est pas pour un mois, non dans l’absolu c’est pour toujours, donc petite liste non exhaustive (ouf pour vous) :

  • J’ai bien envie de me remettre au yoga (MAIS OÙ? jveux dire, dans l’appart, y’a pas un endroit où je pourrai le faire tranquillement)
  • Bon seule exception au principe de ne pas acheter, je me suis procurée deux magasines. Un que je connais, dont je n’ai jamais terminé le dernier, le très connu « Flow » et alors, petit craquage, en cherchant justement Flow, je suis tombée sur un tout nouveau magasine du même style, en mode esprit positif, c’est le « Good Mood », je l’ai pris, en me disant que c’était rigolo de commencer ce challenge avec quelqu’un qui débute aussi quelque chose! Puis ça me permettra de vous faire un compte rendu de ce que j’en ai pensé et donc d’enfin faire un article normal sur ce capharnaüm!
    => donc objectif lire des choses qui détendent.
  • RESPECTER LE PACTE AVEC MA MERE. Donc vaisselle du matin UN JOUR SUR DEUX. (j’y arrive toujours pas vraiment ahaha)
  • Ouvrir enfin la boîte de ma machine à coudre pour réaliser les milles idées que j’ai dans le crâne.
  • Jouer posée avec la tribe
  • Boire des godets avec des potes
  • Réduire la to do du jour ET NE SURTOUT PAS CULPABILISER SI JE N’Y SUIS PAS ARRIVÉE AU BOUT

Et la liste amplifiera au fil des jours et de ma progression dans le lâcher prise!

Quand au point 3 et 4, je ne sais rien en dire maintenant, ça se fera aussi au fil du temps.

(génial elle a finit de raconter son ramassis de conneries!!! hourraaaaaaaa)

 

C’est donc avec plaisir que je te raconterai toute cette évolution sur cette page, dont tu retrouveras même le lien dans la colonne de gauche (demain là j’arrête ahaha)  et fin du mois, en même temps que le bilan du 30DMC, y’aura un petit compte rendu aussi!

 

Voilà ça fait 3 jours que je suis sur cet article, je ne culpabilise pas de ne pas l’avoir fait plus vite, ma to do est pas respectée depuis 3 jours.

Maintenant, place au fignolage du design/construction de la frégate et ENFIN PASSER AUX VRAIS ARTICLES qui racontent autre chose que tous ces défis!

Bisous les Mouss!

Publicités

8 commentaires sur « Le challenge parallèle du mois, voir de toute une vie. »

    1. Ah oui, mais là n’est pas le problème des positions ou quoi, j’en ai déjà fait, c’est juste que ma chambre est toute étriquée et y’aurait vraiment pas moyen de faire quoi que ce soit, et ben j’ai envie de faire ça dans en endroit peinard quoi, pour des sessions d’une demi-heure! Mais je vais trouver ahaha!

      J'aime

      1. Dans l’idéal c’est mon rêve, seulement il fait encore trop froid par chez moi pour le moment et vaut mieux que j’évite vu mon état physique :( mais dèèès que je peux clairement hophophop au taquet!

        J'aime

  1. Si on avait un peu de soleil, tu pourrais faire du yoga dehors (ah zut, j’étais pas la seule à y penser ^^) Mais là, entre la flotte et le côté frisquet de l’été…
    C’est un super challenge en tout cas :) (perso j’avais fait celui sur le dressing)
    Gros bisous et belle journée mamzelle :)

    Aimé par 1 personne

    1. Dans l’absolu c’est clairement dehors que j’aimerai le faire et TÔT le matin, vu que j’ai cette chance de me réveiller vers 04h ce serait trop génial! Mais clairement, la flotte et le froid me rebute un peu :D et en journée c’est pas le top parce que bon, j’ai pas envie que les voisins me voient faire ahaha
      Ceci dit, je vois vu l’heure de ton commentaire que tu te lèves tôt aussi :D
      Ben en tout cas j’espère qu’il va m’aider dans mon « requinquage », vu que j’ai besoin de cadre, d’instructions, ben au moins là plus d’excuses ahaha :D j’irai voir celui sur le dressing, ça pourrait m’être utile vu la petite garde robe que j’ai et les fringues que je garde depuis plus de 10 ans :p mais bon c’est chiant parce que je les mets encore -__-
      Des bisouus aussi et belle journée aussi!! (t’as vu y’a du suuuun!!!! yuppieeee)

      J'aime

Si tu veux t'exprimer moussaillon, c'est ici et maintenant :)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s