– LA NUIT DES ÉTOILES FILANTES – Réaction épidermique ( approuvé pour Le Défi liste de Zenopia : « La liste de mes envies » #ledéfilistesdezenopia )

Moon through a window

Réaction épidermique (qui conviendrait bien au nouveau thème de Zénopia!)

Edit: Voilà donc ma participation pour le #défilistedezenopia, rendez-vous à la fin du crachoir pour pour de plus amples informations sur ces supers défis!.

(fêtons le premier article lestage de tripes, quasiment laissé brut je vous préviens, juste changé la mise en page et les fautes de frappes  quoi)

 

NON NON NON

réaction épidermique.

Non non non

Oui je suis dans ma phase non.

Mais non ON NE M’ ENFERMERA PAS UN TROISIÈME ÉTÉ DE SUITE

IL EN EST HORS DE QUESTION.

ALORS QUE LA MÉCANIQUE EST MISE EN ROUTE.

J’y peux rien moi si le corps ne suit pas.

Non on ne m’enlèvera pas ma frégate une troisième fois

 

Louper la nuit des étoiles filantes pour la troisième fois alors que c’est mon évènement préféré?

 

Non mais QUI RÉPARERA UN TROISIÈME ENFERMEMENT?

 

IMPORTANT

(CECI N EST PAS DE L EXPOSITION MALSAINE J’AURAI VOULU VOUS PRÉSENTER LA CRAPULE SUR UN TON PLUS LÉGER ET AVEC HUMOUR (le brouillon était même en route et rien ne m’empêche de le reprendre)  MAIS LA C EST IMPOSSIBLE.

IL FAUT QUE CA SORTE ET SI CA SE TROUVE CETTE LIBÉRATION SERA SALVATRICE.

DÉSOLÉE JE NE PEUX M’ AUTOCENSURER, LA PHOTOGRAPHIE EST UN MOYEN D’ EXPRESSION AVEC LEQUEL JE ME SENTAIS LE PLUS À L AISE DURANT CETTE HOSPIT. Je ne savais plus écrire comme je le fais maintenant (d’ailleurs c’est à fêter ça!)

JE RÉPÈTE CE N’EST PAS DE L’EXHIBITION MAIS JUSTE QUE VOUS COMPRENIEZ LES ROUAGES DE L ENFERMEMENT RÉEL (seule en chambre plusieurs semaines consécutives sans aucun contact qu’une fenêtre et ton psy/infi/personne qui apporte ton plateau) demain ou un autre jour je vous fait la même série avec les BIENFAITS DE MON RETOUR A LA FRÉGATE ET LES RETROUVAILLES DE LA CATS TRIBE.

Si tu veux commenter rageusement vas-y, ça glissera sur mon parapluie d’indifférence.

REGARDEZ ET LISEZ (cliquez dessus pour avoir toutes les descriptions ;) )

 

Des mois qu’il m’a fallu pour me remettre de mon deuxième emprisonnement.

DSCF0628
VIDE

Regardez dans quel état ça met

les hôpitaux

on vous sonde

on vous bourre de médocs

on vous ENFERME EN CHAMBRE comme si vous aviez 5 ans.

Je ne contrôle pas les fluctuations de mon métabolisme.

Je progresse je surmonte enfin tout ça et c’est MAINTENANT qu’on veut me casser?

Non mais je vais les buter.

Les buter.

Alors que je veux juste bouffer du bonheur à la pelle.

Et ça, y’a que ma frégate, la nature, ma reconstruction qui prend enfin forme après des mois.

MÉDECINS BANDE DE CRÉTINS.

VOUS NE M’AUREZ PLUS BANDE DE LUSTRUCRUS.

je veux de la vie, je veux de l’air, je veux voir l’été pour de vrai, je veux mon jardin, ma tribu, je veux mes excursions, je veux mes ballades.
Je ne veux plus d’aseptisé, de rituels débiles de pesées, d’entendre un infirmier crier « LES MÉDICAMENTS ».

NAN NAN.

Je veux le ciel, je veux les nuages, mais pas au travers d’une fenêtre.

Je veux sentir la pluie et non pas la constater. Je veux mes petits déjeuner près de Mimi les fesses dans l’herbe avec les oiseaux.

Je veux me faire à manger et non pas des plats de cantines.

Je ne veux plus qu’on se foute de mon végétarisme.

Je veux mes petits déjeuner tranquilles, faire ma petite routine, je veux voir octobre arriver pour commencer ma formation de guide nature.

Je veux mes champs, mon café peu importe l’heure, je veux pouvoir avoir le choix et non pas devoir attendre que ce soit « l’heure de »

l’heure du petit déjeuner
l’heure de la colla
l’heure du déjeuner
l’heure de la colla
l’heure du souper

 

et entre ça démerde toi.

Erre dans les couloirs si tu peux sortir dans l’unité (ou dehors), tourne en rond dans ta chambre si t’es en réserve.

Je veux des matins d’étés. Des vrais. Je veux mes chants hongrois de spotify.
Je veux pas que ce foetus de blog soit brisé dans son allant comme l’ancien blog.

Je veux ma tribu, mes potes, les festoches, aller chez Nurgul du marché acheté mes fruits, je veux pouvoir prendre le bus pour aller me promener ailleurs quand je veux me vider la tête

je ne veux pas de vos médicaments pour névrosés.

NON MONSIEUR JE NE SUIS PAS DÉPRIMÉE JE BOUFFE LA VIE. Le merveilleux est partout. Sauf dans votre monde où tout n’est que folie et déconsidération de l’individu.
on n’est plus personne; qu’un vulgaire chiffon que vous camisolez à renforts de débilisants.
Non docteur je ne veux pas de vos antidépresseurs.

Je veux du sain, du vrai, du que j’ai fais pousser, du frais.

JE VEUX LA VIE BORDEL

Et c’est pas parce que je fais 39 kg que j’y ai pas droit.

Merde.
Je veux simplement être chez moi.
Est-ce un mal?

Ai-je enfreint une règle quelconque?

J’aime trop la vie peut-être?

Je m’y accroche de toute mes forces.

C’est votre société sclérosée qui me bouffe de l’intérieur.

C’est l’inhumanité, la méchanceté, la cruauté, qui m’a fait arrêté de manger la première fois à 6 ans.

Et maintenant, du haut de mes 25 ans monsieur, j’y vois encore plus clair dans vos jeux où tout n’est que brouillard monétarisé.
Au cul votre argent.
Au cul votre incivisme.
Apprenez à respecter l’ensemble des terriens avant de parler.
Comprenez d’où l’on vient et grâce à qui l’on vit.

La terre que vous massacrez, les animaux que vous surconsommez, les végétaux que vous pulvérisez ou éradiquez et les minéraux que vous méprisez pour la plupart et les humains que vous tentez de maîtriser avec vos lois dictatoriales allant à l’encontre d’une notion simple qui est celle de l’égalité.
Entre humains premièrement. Mais surtout entre terriens.
Le jour où vous aurez compris ça monsieur, alors on pourra discuter.

Non je ne deviendrai pas une oie à gaver pour qu’in fine vous preniez la victoire sur votre compte personnel.

C’est MON combat, je choisis MES armes, je choisis MES PRINCIPES, je choisis MA TRIBU.

Et c’est décidé.

C’est la frégate.

Car la frégate monsieur.

C’est la vie.

C’est mon envie.

Même si ça tornade sec.

Il y a toujours le calme après la tempête.

Je terminerai avec ceci. Vous ne m’aurez plus.

Alors pour respecter le défi de zénopia et maintenant que je suis plus calme d’avoir craché mes tripes, la liste de mes envies sera très courte.

– laissez moi vivre ma banalité Merveilleuse.

Merci a Zenopia de l’accepter comme participation :) d’accord elle n’exige pas de forme particulière pour son défi, mais bon, on ne peut parler d’une réelle liste d’envies à écrire calmement et posément de manière introspective !

Le défi liste de Zénopia :

Le principe est très simple, toutes les quinzaine un nouveau thème sort sur lequel il faut faire une liste. Rien n’est imposé, ni date, ni forme, ni quoi que ce soit, à toi de faire ta liste comme bon te semble et ensuite de la hashtaguisé #défilistesdezenopia. Tu peux aussi partager ta production sur sa page Facebook et tu peux aussi te rendre sur la page spéciale compile, où tu cliques sur l’encart « Je participe » et zou c’est partagé.Eh ouais la gentille Zénopia compile toutes nos petites listes sur une page :) comme ça on peut voir ce qui fait frétiller les autres.

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

14 commentaires sur « – LA NUIT DES ÉTOILES FILANTES – Réaction épidermique ( approuvé pour Le Défi liste de Zenopia : « La liste de mes envies » #ledéfilistesdezenopia ) »

    1. Merci <3 et t'inquiètes je vis, tant qu'on me laisse dans ma frégate!!! Merci pour tous ces petits coeurs qui réchauffent! Dis je peux l'utiliser pour ton défi ou il est trop hors forme (et évidemment je rajoute un encart explicatif de tes défis hein :p ) des bisouuuus!

      J'aime

    1. Oh que oui, je ne compte pas me laisser faire, et de fait, vivre ma vie du mieux que je peux, la construire pour être la plus en phase avec moi-même et tant pis si je suis en marge de la société! Merci pour ton commentaire :))

      J'aime

    1. Malheureusement on ne peut rien faire!
      Mais maintenant que c’est craché, je me sens allégée. Il fallait que ça sorte et finalement mon rendez-vous avec mon médecin traitant qui me dit qu’il faut une réhospit’ a permit ce délestage donc tant mieux! Je ne peux qu’aller de l’avant maintenant avec cette montagne hors de moi!!! J’ai l’impression que c’est ce petit quelque chose qui manquait pour vraiment aller de l’avant!
      Donc au final, merci à mon médecin, même si ça ce tramait depuis quelques temps.
      Maintenant cap sur un avenir qui ne peut être pire!
      Merci de ton commentaire, et t’inquiète, je m’accroche à mon cabestan comme une moule à son rocher!
      Des bisous cosmiques, magique Aileza <3

      J'aime

  1. Mais fuck les hospit ! Même si la guérison ça te prend trois ans ou dix c’est TA guérison et personne a le droit de décréter « tu dois avoir repris tant de poids au bout de tant de temps pour être guéri.e ».
    En plus tu as l’air d’avoir plongé encore plus après l’hospitalisation et il faut être débile pour pas se rendre compte que ça te fait pas du tout du bien.
    Bref. Je t’envoie plein de courage et j’espère que tu vas continuer à aller de l’avant avec ta tribu et tes petit déjeuner dans l’herbe (d’ailleurs je pense beaucoup à toi ces derniers temps parce que je m’y suis mise et c’est vrai que y’a rien de mieux que les petits déj dans l’herbe ^^)

    Aimé par 1 personne

    1. Ah fond, c’est ce qu’ils ne comprennent pas, le choc dans lequel ça m’a mit n’a fait que me faire rechuter, un truc de malade, et au final si on regarde l’année dernière je suis sortie et bim j’ai replongé tout de suite, car l’institution dans laquelle j’étais ne prépare en rien à l’autonomie post hospit. Non on te fait bouffer (et des trucs qu’on ne prépare même pas), on te pèse, t’as quelques ateliers éparses (si t’es pas punie cagibi), deux rendez-vous avec tes référents par semaine, enfin voilà in fine ça n’a rien de très constructif et de fait, y’a qu’à voir le bienfait que ça m’a fournit de revenir ici avec mes petites affaires, même si il y a une méga rechute, mais bon, comme tu dis , peu importe le temps que ça prend c’est ma guérison je la guide comme je l’entend, je ne vais pas « mal vivre » pour faire plaisir à qui que ce soit. C »est pas comme si j’étais dans le déni, au contraire ma rationalité me sauve et je ne suis pas folle, au moindre signe de faiblesse je vais aux urgences, mais me refaire enfermer ça c’est niet quoi.
      Merci pour tes encouragements mon petit <3 et viva les ptits dejs dehors! (bon là chez moi il fait vraiment trop dégueu que pour le faire :( )
      Des bisous arcs en ciels !

      J'aime

  2. Ping : La Bohème

Si tu veux t'exprimer moussaillon, c'est ici et maintenant :)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s